Les troubles du sommeil Visit our google profile 5 5 0 0
30 mars
2019

Les troubles du sommeil

Le sommeil est la chose au monde la mieux partagée. Le sommeil est aussi reconnu pour sa capacité à régénérer les énergies du corps. C’est ce qui devrait en principe se passer chez tous les Hommes, mais ce n’est malheureusement pas le cas. Certaines personnes rencontrent des difficultés chroniques à avoir un sommeil de bonne qualité. Elles sont atteintes de troubles du sommeil.

Les troubles du sommeil désignent les sommeils irréguliers chez l’Homme. Ils désignent un ensemble de maladies liées au sommeil. Il existe trois grands types de troubles du sommeil.

L’insomnie

Le premier groupe c’est l’insomnie. L’insomnie désigne l’insuffisance de sommeil. Ce trouble se manifeste précisément en ce qu’on a des difficultés à s’endormir. C’est aussi lui qui se manifeste lorsque l’individu se réveille plusieurs fois dans la nuit, et se lève anormalement tôt le matin. L’insomnie devient véritablement inquiétante lorsque l’individu manifeste les attitudes citées plus haut plus de 03 fois par semaine pendant plus de 12 semaines. Il faut aussi qu’il y ait une nette modification des habitudes de sommeil pour que le cas soit pris comme un trouble.

On peut observer deux types d’insomnie : l’insomnie transitoire, qui survient pendant des périodes d’intenses émotions ou de stress. L’organisation d’un mariage, l’enterrement d’un proche peuvent être des évènements favorables à ces périodes mouvementées.

L’autre type c’est, l’insomnie chronique, qui est plus grave et qui nécessite un traitement à part entière.

Causes

L’insomnie peut être causée par l’anxiété, et le stress, le travail tardif, la consommation d’alcool, la prise d’un repas riche en nutriment avant la phase de sommeil, la prise de substances telles que le café, les médicaments.

Traitement

Pour lutter contre ce trouble du sommeil, il faut modifier son hygiène de vie. Éviter d’avoir des activités émotives ou intellectuelles 30 à 60 minutes avant de se coucher. Si le sommeil ne vient pas après une vingtaine de minutes, il vaut mieux effectuer une activité simple que de rester couché. Aussi, éviter les repas trop riches en nutriment après une certaine heure de la soirée. Des médicaments anxiolytiques peuvent être pris, dans de rare cas, après avis médical. Leur utilisation est généralement limitée à cause des effets d’accoutumance possibles.

La parasomnie

Le deuxième groupe de trouble du sommeil est désigné sous le nom de parasomnie. Ce trouble désigne les comportements anormaux de l’individu pendant le sommeil. Il atteint généralement les enfants âgés entre 06 ans et 12 ans.

Causes

Elle peut aussi survenir à l’âge adulte. Les parasomnies peuvent être causées par un manque de fer dans l’organisme, un trouble du fonctionnement des reins, entre autres. Les parasomnies peuvent aussi être causées par des effets du programme génétique.

Le somnambulisme est la manifestation la plus connue de la maladie. L’individu visiblement endormi se met à effectuer des gestes plus ou moins complexes. On peut difficilement le réveiller.

On peut aussi citer le syndrome des jambes sans repos. Il se caractérise par des mouvements des membres inférieurs et supérieurs durant le sommeil. Il devient problématique lorsqu’on enregistre plus de 15 gestes par heure.

Traitement

Ces troubles disparaissent généralement avec l’âge. Dans de rares cas, un traitement médicamenteux est prescrit. Il est recommandé d’aménager un environnement peu propice aux accidents, pour éviter que les dormeurs au sommeil agité ne se blessent.

L’hypersomnie

Le troisième groupe des troubles du sommeil c’est l’hypersomnie. Il s’agit d’un sommeil qui a une durée anormalement longue chez l’individu. Plus précisément, on parle d’un état de somnolence excessif ou d’éveil abaissé.

Causes

Ce trouble peut être causé par divers facteurs. Des facteurs psychologiques : l’anxiété, le stress. Des effets secondaires : les effets de médicaments de type somnifère, les effets d’une maladie neuronale, une intoxication, une infection, ou un traumatisme crânien, une privation prolongée du sommeil. Un dérèglement du dispositif de régulation de l’éveil peut aussi être à l’origine de ce trouble du sommeil.

Traitement

Pour traiter ce trouble, on utilise parfois des médicaments antidépresseurs, ainsi que des amphétamines. Le Modafinil, une nouvelle substance récemment mise au point, affiche des résultats satisfaisants dans le cadre de la lutte de l’hypersomnie. Ils sont bien sûr sans effets secondaires. Aussi, si le trouble est causé par une maladie connue, le traitement de la maladie permettra de venir à bout du trouble.

Si les troubles du sommeil perdurent après de nombreux jours, le patient peut être dirigé dans l’un des centres du sommeil que compte la France.



COMMENTAIRES
Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire



captcha image