Comment éviter une fausse couche ? Visit our google profile 5 5 2 2
08 avril
2013

Comment éviter une fausse couche ?

Comment éviter une fausse couche ?

 

Les fausses couches, bien qu’elles ne soient pas aussi rares qu’on ne le pense (elles concernent environ 20% des grossesses chaque année, et 15 à 20% des femmes) restent un sujet grandement tabou. La possibilité fait peur et peu de personnes savent vraiment de quoi il en retourne.

 

Qu’est-ce qu’une fausse couche ?

Avant même de se préoccuper de connaître certaines méthodes pour limiter la possibilité d’une fausse couche, il faut déjà être au clair sur ce que c’est. Il s’agit d’un avortement spontané, très souvent dû à une anomalie génétique ou à une difficulté d’implantation de l’embryon, ou le plus souvent lors d’une première grossesse, car l’utérus n’est pas encore tout à fait « au point ». Du moins c’est le cas pour les fausses couches uniques, à différencier des fausses couches à répétition, qui requièrent des examens et une prise en charge médicale bien spécifiques.

Une fausse couche se reconnaît par des symptômes, qui, certes, diffèrent selon l’âge de la grossesse, mais dont certains sont tout de même souvent présents, tels que les saignements (s’ils sont ininterrompus, allez directement aux urgences !), les douleurs au bas ventre très intenses ou la disparition des signes de grossesse (seins gonflés...) qui marquent l’arrêt de la grossesse, sachant qu’un œuf peut rester en place jusqu’à 4 à 10 semaines.

 

Comment faire pour éviter de provoquer une fausse couche ?

Même si on ne sait jamais réellement quelle est la cause d’une fausse couche, on peut néanmoins respecter une certaine hygiène de vie pour en limiter la possibilité d’apparition.

On ne le répète pas assez, mais l’arrêt du tabac est primordial, car ce dernier augmente les risques de fausses couches (sans parler des troubles respiratoires futurs de votre enfant). Limitez, ou tout simplement arrêtez de consommer de l’alcool pendant votre grossesse, et alimentez-vous de manière équilibrée. De même, ne prenez aucun médicament sans l’avis de votre médecin, certains étant néfastes, voire même toxiques, pour votre fœtus.

Interrompez l’éventuelle pratique de sports intenses, avec des chocs importants, pouvant provoquer des contractions. D’ailleurs, il faut noter qu’en aucun cas on ne vous demande d’arrêter toute activité sportive ; la natation, par exemple, est tout à fait bienfaisante lorsque vous êtes enceinte ! Avec modération, évidemment.

Enfin, même si, contrairement à de nombreuses idées reçues, le stress n’est pas une cause démontrée de fausse couche, il est préférable de l’éviter, car lui aussi, il produit des contractions.

 

En bref, écoutez ce que votre corps vous dit ! Si vous êtes fatiguée, dormez tout votre soûl, c’est que vous en avez besoin ! Et ainsi de suite...



COMMENTAIRES
Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire



captcha image